Le Fort Saint-André

Fort Saint-André

Villeneuve-lez-Avignon

Activités et Conférences avec des artistes

Le Mois du dessin au Fort Saint-André se présente au rythme d'un festival qui mettra à l'honneur quatre artistes travaillant le dessin contemporain de manière singulière. Une semaine / un artiste / une conférence / un atelier où chacun présentera son travail exposé sous les hautes voûtes gothiques de l'une des tours médiévales du Fort pour une semaine d'exposition. A partir du samedi 28 mars : exposition de Basile Lhuissier, dessinateur illustrateur qui présente  les dessins réalisés pour le monument ces dernières années et notamment un dessin historique inédit : le monument dans son contexte géographique à la fin du XIVe siècle.

29 février :
10-11h30
rencontre-conférence avec Silvia Cabezas Pizarro
14-16h atelier adultes

Workshop adultes avec Silvia Cabezas Pizarro

Proposition de différentes images du Fort St-André (paysage et architecture).
Sur papier : collage de l'image choisie du paysage, dessin avec les aquarelles liquides d’une suite ou prolongation du paysage avec une autre image personnelle d'un autre paysage.

C’est un travail autour du questionnement sur la mémoire et de la confrontation plastique sur la composition, l'espace vide et les techniques.

7 mars :
10-11h30
rencontre-conférence avec Isa Papasian
14-16h atelier familles

Workshop familles avec Isa Papasian

"Pour mon atelier, je baserais l’essentiel de ma proposition sur les végétaux ; de la fleur de lys royale à celles du Fort, dont la saison printanière révélera les premiers bourgeons.

A partir de l’observation de ces végétaux, nous dessinerons comme Matisse et ses gouaches découpées, avec des ciseaux dans de grands papiers colorés (papiers de soie très colorés issus dechutes d’emballages de sortie d’usine).

Nous créerons une composition commune faite d’ajouts de papiers pliés et découpés, (influence du Wycinanki : art traditionnel polonais du papier découpé – je suis d’origine polonaise) ; une danse végétale (végétaux et autres formes déclinées de l’observation de ces formes: mains, couronne etc.) joyeuse et animée qui sera ensuite présentée dans l’exposition.

14 mars :
10-11h30 rencontre-conférence avec Rose Lemeunier
14-16h atelier adultes

Workshop dessin-photo avec Rose Lemeunier

Palimpseste

Un Palimpseste est un manuscrit constitué d’un parchemin déjà utilisé dont on fait disparaître les inscriptions pour y écrire à nouveau.
Chaque stagiaire aura la possibilité de choisir une photographie d’un paysage d’aujourd’hui, péri–urbain, mais aussi des vues du Fort St- André (dans lesquelles ils se reconnaitront, en Noir et blanc).

Puis ils superposeront un autre paysage sur la photo à l’aide de crayons de couleur.
Par hachure, par fraction, par touches de couleur un paysage différent viendra se construire sur l’image initiale.
(Les différentes images de paysages seront apportées par l’artiste intervenante.)

Rose Lemeunier

© Rose Lemeunier
© Rose Lemeunier

"Mon travail exploite l’image numérique, que je sélectionne durant mes recherches sur le terrain, à la rencontre des mutations du vaste territoire périurbain (terrains vagues, terrains à bâtir, vues d’autoroute...).

Dans une seconde étape, je crée sur mes photos, au scalpel ou au crayon, un autre paysage, naturel.Je creuse ces traces qui semblent vouloir retrouver, dans l’épaisseur du papier, un paysage évanoui. Tout se passe comme si le support photographique était grignoté, à l’image du paysage réel lui-même,mité, démembré, dénaturé.

En même temps, paradoxalement, en « torturant » plastiquement l’image initiale, je cherche par sa métamorphose progressive à affirmer la force de résilience de la nature."

Rose Lemeunier

Informations pratiques

Tarifs et réservations sur http://www.fort-saint-andre.fr/Actualites/le-mois-du-dessin-au-fort-Saint-Andre

Fort Saint-André
30400 Villeneuve-lez-Avigon
Tel. +33 (0)4 90 25 45 35

http://www.fort-saint-andre.fr/

© CMN

Les artistes :

Silvia Cabezas Pizarro

© Silvia Cabezas Pizarro
© Silvia Cabezas Pizarro

"Images de nature différente que je garde en mémoire comme des «photogrammes». Instants de la vie quotidienne, portraits fortuits, nature traversée par mes déambulations.
Réminiscences se mêlent aux paysages, architectures, corps, matières organiques et inorganiques rencontrés pour fonder mon travail.

Le mélange des techniques, crayon, aquarelle liquide, eau de Javel, me permet de créer des accidents, d'effacer le dessin pour le reconstruire." 


Silvia Cabezas Pizarro

Isa Papasian

© Isa Papasian
© Isa Papasian

"Plasticienne et médiatrice culturelle, le médium principal de mon travail personnel et de mes ateliersarts plastiques est le papier. Le papier jeté au rebut, chutes de papiers d’emballages d’usines, kraft alimentaire, fragments de papier Canson de mes ateliers....

Transmuter ce papier jeté, en image onirique et de l’ordre du merveilleux est, me semble-t-il,l’essentiel de mon propos.

Je fabrique mon papier à partir d’un mille-feuilles de papiers divers collés de manière très intime pour composer une sorte de peau résistante et souple.

Quelques ajouts de dessins prédécoupés et collés puis vient la découpe au cutter pour créer un graphisme répétitif et évolutif, racontant une histoire entre plein et vide, onirisme et réalité." 

Isa Papasian

© Isabelle Fouilloy Jullien
© Isabelle Fouilloy Jullien

Présentation du Fort Saint André

Un rôle stratégique. Commandité à la fin du XIIIe siècle par Philippe le Bel, l'ouvrage n'est réalisé que dans les années 1360 sous Jean le Bon, sur la frontière avec le Saint Empire Romain Germanique et à proximité de la résidence des papes à Avignon.

Un symbole du pouvoir royal.Le fort possédait une garnison permanente, une cour de justice et une prison conservant des graffiti de détenus des XVIIIe et XIXe siècles. Son rôle stratégique est remis en cause après 1480, lorsque la Provence est rattachée au Royaume de France. Des soldats occupèrent le site jusqu'en 1792.